dimanche 6 juillet 2014

Nouvelle de la semaine #23

*Le jour où mardi fut suivi de mercredi* 
Hugues Licvetout




Parce que ce dimanche pluvieux donne diablement envie de s'installer confortablement dans son canapé, un livre dans la main, une tasse de thé à portée de doigts, une sonate de Schubert en fond sonore, je me suis attaquée au dernier numéro d'AOC et j'ai été plus que ravie de m'y plonger. Mon coup de coeur va à la première nouvelle et à son ton mi-naïf, mi-tragique qui m'a porté tout le long.

Pourquoi lire cette nouvelle ? 
Pour l'atmosphère, entre western et film noir, où les détectives privés portent perruques et faux cils et ont des noms imprononçables.
Pour l'atmosphère qui vous plonge au milieu d'un univers absurde et dramatique qui rappelle les pièces de Beckett ou Ionesco.

Un personnage ?
Le barman. J'aime l'idée qu'il véhicule, l'absurdité de son personnage.

Une scène clé ?
Le deuxième dialogue entre Wesihun et le braman qui permet de comprendre dans quelle direction veut nous emmener l'auteur.

Un petit aperçu ?
- Ça va détective ? Je te sers quelque chose ?
- Non merci Dergi.
Il se dirigea  vers la porte de sortie, s'arrêta, puis se retourna pour demander au barman :
- On est quel jour ?
- Mardi, soupira l'autre en s'asseyant de nouveau. 

Où trouver la nouvelle ? 

1 commentaire: