jeudi 4 avril 2013

L'Amicale des jeteurs de sorts - Thomas Bauduret et Christophe Thill

Pour l'anthologie officielle de Zone Franche 2013, festival de l'imaginaire de Bagneux, Malpertuis a fait un pari original : traiter le thème de la sorcellerie à travers des textes fantastiques.


Titre : L'Amicale des jeteurs de sorts

Auteurs : Nico Bally, Karim Berrouka, Emmanuelle Cart-Tanneur, Olivier Caruso, Lucie Chenu, Julie Conseil, Bénédicte Coudière, Romain d’Huissier, Robert Darvel, Frank Ferric, Laurent Fétis, Jacques Fuentealba, Anthelme Hauchecorne, Léo Henry, Julien Heylbroeck, Bernard Leonetti, Claude Mamier, Laurent Mantese, Christian Perrot, Simon Sanahujas, Jean- François Seignol, Ketty Steward, Sylas, Jan Thirion.

Pages : 337

Prix : 16 euros




Quatrième de couverture :
Et si un simple baladeur pouvait déterminer l’avenir ? Pourquoi un homme se passionnerait-il pour un couple de siamois somnambules et télépathes ? Des accros au fast-food peuvent-ils créer à leur insu une nouvelle forme de magie ? Les bonnes actions guérissent-elles le cancer ?


Tous les magiciens ne portent pas des chapeaux pointus, certaines sorcières se passent aisément de baguette ou de balai. Ils sont parmi nous, et les courants de magie serpentent dans les endroits les plus banals, s’invitent dans les objets de tous les jours et peuvent même sillonner l’espace intersidéral. Vingt-quatre auteurs ont relevé le défi et vous invitent à les rencontrer. Ils ont promis-juré de ne pas changer un seul lecteur en crapaud.


Mon avis :
Une anthologie de qualité, avec cependant des nouvelles bien plus ensorcelantes que les autres à mon goût.
Panorama des textes qui m'ont envoûtée ci-dessous.

Je commence par mes deux coups de cœur :
* "Le sorcier de Bressac" de Laurent Mantese : Trois cadres perdus dans la campagne se réfugient dans un vieux château. La nouvelle joue sur les contrastes : contraste entre le ton très XIXème et le contexte moderne dans lequel évoluent les héros, contraste entre l'ambiance sinistre et l'incrédulité des personnages. Finalement, cela donne une nouvelle à la fois horrifique et humoristique. Un petit bémol pour la fin que j'ai trouvée un peu précipitée.

* "Le Marchand de réalité" de Simon Sanahujas : Plus que l'histoire, qui mêle les thèmes de la magie et la quête de pouvoir, c'est la narration qui m'a séduite. L'auteur s'est livré à un exercice de style très original qui mélange deux possibles dans les rêves d'un oniromancien, sur demande d'un jeune noble désespéré.

Suivent les potions très agréables à avaler :
* "Bataille" de Claude Mamier met en scène une partie de cartes cruelle entre Titania et Obéron. L'ennui qui pèse sur leurs existences menace les humains. Le ton est plutôt mélancolique.

* "La Nuit où tu m'aimeras" de Jean-François Seignol : Un texte qui met du temps à démarrer jusqu'à ce qu'on s'habitue à la chaleur et à la moiteur de Buenos Aires. On se laisse alors entraîner par la sensualité des  corps unis par le tango.

* "Amour, siamois et sorcellerie" de Robert Darvel. Pour vous mettre dans le ton tout de suite, voilà comment débute la nouvelle :
"Si on vous demande pourquoi moi, Georges Chevat-Crozet, j'ai quitté mon adorable fiancée pour vivre avec un homme-tronc nanti d'un unique bras étiolé comme un tubercule, racontez l'histoire qui suit."
Ce récit loufoque implique une sœur et un frère siamois qui s'affrontent au moyen de l'alchimie, un observateur placide et la naissance d'un amour inattendu. Rires en perspective.

* "Magic Best-of" de Julien Heylbroeck : Un groupe d'hommes adeptes de junk food se retrouve aux prises avec une secte de sorciers mystérieux. De nombreux rebondissements dans cette nouvelle humoristique très réussie, où l'on s'attache vite aux personnages principaux.

* "Le butô atomique" d'Anthelme Hauchecorne : Maudit par une sorcière, un malade du cancer raconte son histoire à son médecin avec cynisme. Un texte drôle et dynamique.

* "Hong Kong by Night - Vengeance pour un dragon" de Romain d'Huissier : Ce texte exotique nous transporte dans les ruelles mal famées d'Hong Kong à la poursuite de créatures maléfiques. Une nouvelle très immersive.

* "Tordre le cou à la pensée magique" de Léo Henry : Un homme voit le futur dans son IPod, ce qui lui attire pas mal d'ennuis. Une nouvelle-thriller avec une chouette bande-son.

* "Vaisseau d'espoir, comment es-tu devenu vaisseau de douleur?" de Karim Berrouka: Dans ce texte de Science-fiction, les vaisseaux sont propulsés dans l'espace par une force étrange et inquiétante. L'auteur fait bien monter la sauce de l'horreur, notamment grâce au ton grinçant de son narrateur.

En bref, à des textes plus classiques dans la forme ou les idées, répondent de belles trouvailles d'écriture.
M.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire