dimanche 2 décembre 2012

NdS#12 28 jours – Sylvain Lasjuilliarias.


28 jours – Sylvain Lasjuilliarias

En ouvrant l'anthologie Malpertuis III, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Du fantastique, certes, mais ça reste très vague. La nouvelle de Sylvain Lasjuilliarias est une petite douceur savoureuse à lire malgré la dureté du thème et elle permet d'entrer doucement dans l'anthologie avec une plume légère sur un sujet grave.


Pourquoi la lire ?

Pour le côté très prenant de l'intrigue. Le cycle au centre de la nouvelle est à la fois attendu et original et la manière dont il est traité, tout en subtilité, permet de se laisser emporter par le récit et de ne pas le lâcher avant le point final.

Une scène clé : celle du 29 février 10h38, lorsque tout s'écroule et tout renaît.

Un personnage : Le narrateur, émouvant et sans concessions.

Un petit aperçu ? : 


Jeudi 25 février 02h23 Réveille-toi, c'est le moment.
Je m'ébroue et me redresse dans le lit, haletant comme un poisson hors de l'eau. Les yeux à moitié collés, je me lève et j'effectue le rituel. Un verre d'eau citronnée sur la table de nuit, des suppositoires d'analgésiques, des serviettes, une bassine vide à côté du lit. Je t'accorde un dernier regarde, tu te tords de douleur sur les couvertures. Tu sues, tes mèches noires sont collées contre tes tempes. Je ferme la porte sans un mot et me couche sur le canapé. Des bouchons dans les oreilles, un livre. Le sommeil va mettre un peu de temps à revenir.

Où trouver la nouvelle ? : En faisant un tour par ici, les éditions Malpertuis expliquent mieux que moi comment se procurer leurs ouvrages.

2 commentaires:

  1. Merci pour cette mise en lumière, ça fait toujours plaisir.

    RépondreSupprimer
  2. Je vous en prie. C'est un plaisir de lire d'aussi bonnes nouvelles.
    I.

    RépondreSupprimer